Le logement

Se loger, une simple formalité ?
Finalement pas tant que ça!
On entend dire et on lit partout que trouver un logement sur Montréal c’est « finger in the nose ». Je ne suis pas tout à fait de cet avis et je vais vous expliquer pourquoi.
Nous avons débarqué sur Montréal au mois d’octobre et nous avons été gentiment hébergé quelques jours chez un ami. Il faut savoir que c’est évidemment plus simple de déménager en début de mois. Que ce soit pour une cession de bail ou la signature d’un nouveau bail.
On considère souvent que c’est simple de trouver un logement en comparaison à la France, car ici il n’y a pas à apporter les 3 derniers bulletins de salaire + un avis d’imposition + des pièces d’identité + attestation d’emploi + caution et parfois même un garant…
Ici, il suffit normalement juste de donner noms et coordonnées, et l’enquête de crédit. Le propriétaire peut éventuellement demander un garant.
En revanche, il est interdit au propriétaire de demander
  • permis de travail
  • passeport
  • numéro d’assurance-sociale (NAS)
  • numéro du permis de conduire
  • numéro de la carte d’assurance-maladie
  • numéro de compte bancaire
  • une caution
Choses que nous ne savions évidemment pas en arrivant ! Comme nous ne le savions pas, nous avons fourni la plupart de ces documents à notre propriétaire car nous ne voulions pas passer à côté du logement. 
Pour ceux et celles qui se posent la question, je ne conseille pas de réserver un appartement quand on n’est pas sur place. Oui, il y a toujours des personnes mal intentionnées qui vont user et abuser de notre confiance. Et au-delà de l’abus de confiance, je vais expliquer le fonctionnement un peu plus bas des baux. Si tu signes un bail d’un an et que ton logement ne te convient pour X raisons, que je vais également évoquer, ton séjour risque de virer au cauchemar. Entre les photos et la réalité, il y a tout un monde.
Donc, ne te complique pas ton arrivée et réserves-toi un Air BnB, le temps de faire tes recherches et de profiter des premiers jours.
Comment trouver un appartement ?
Sur internet, ce sera le premier conseil à donner, surtout si tu n’as pas encore de téléphone car tu pourras communiquer par courriel facilement.
Concernant les sites internet, tu as les principaux comme :
  • Kijiji, Craiglist, LesPacs, logisquebec.com
Ensuite, il y en a d’autres qui peuvent être bien mais je pense qu’ils sont moins actualisés que Kijiji par exemple.
Concernant la sphère internet, tu as également celle qui s’est développée grâce aux réseaux sociaux ! Il existe donc aujourd’hui plusieurs groupes facebook, en voici  quelques-uns:
Tu as même des groupes facebook pour trouver un logement par quartier, comme:
Enfin, si tu n’as pas trouvé ton bonheur sur internet, tu peux toujours trouver ton bonheur en te baladant dans les rues, tu verras les locations signalées par des pancartes, mais la plupart du temps il faut donc appeler.
Si tu résides dans un appartement qui ne te convient pas, que tu n’en peux plus d’entendre tes voisins, de mourir de froid l’hiver chez toi/mourir de chaud l’été, c’est le moment de signifier à ton propriétaire que tu ne reconduiras pas ton bail au 1er juillet. Il y a un délai à respecter comme en France de non-reconduction du bail.
Comprendre le langage des annonces
Nouvelle épreuve !
Ici, tu ne trouveras aucune annonce indiquant la superficie en mètre carré mais ce sera plutôt en nombre de pièces.
Cela commence au 1 ½. Le « ½ » signifie que le logement possède une salle de bain/douche, sachant que les toilettes sont toujours dans la salle de bain/douche. Pour exemple, un « 4½ » aura normalement deux chambres à coucher, une cuisine et un salon, en plus de la salle de bain/toilettes.
L’indication RDC, signifie que l’appartement est donc au niveau du sol.
L’indication Sous-sol ou demi-sous-sol signifie que l’appartement est au niveau -1 d’un immeuble. Ce type de logement est souvent plus frais en été mais également en hiver et très souvent moins bien éclairé, mais ils auront pour avantage d’être moins chers.
Meublé, non meublé, semi-meublé : « meublé » indique que le logement comprend les meubles nécessaires de vie donc il y aura lit, table, bureau, sofas, électroménagers et parfois même la vaisselle. Les meublés sont pratiques lorsque l’on vient d’arriver car cela évite de devoir tout acheter, mais ce type de logement aura un coût mensuel plus élevé. Les semi-meublés ce sont les logements où la cuisinière, le réfrigérateur peuvent être compris dans la location, parfois même il y aura également le micro-onde, lave-vaisselle, laveuse et sécheuse. Enfin, le non meublé, il n’y aura rien de tout ce qui a été énuméré avant.
Les charges : comprises ou non comprises ? L’eau froide est gratuite lorsque l’on est locataire. En revanche, il reste l’eau chaude, le chauffage et l’electricité, pour cela il y a HYDRO-QUEBEC. Si les charges sont comprises alors ce sera le même loyer que tu payeras au propriétaire donc aucune surprise pour l’hiver. Si les charges sont non comprises alors tu devras ouvrir un compte chez hydro-quebec et ta facture sera en fonction de ta consommation classique.
Les mentions supplémentaires qui peuvent apparaître sont :
  • Laveuse/sécheuse : machine à laver/sèche-linge
  • a/c : pour l’air climatisé, qu’il soit central ou installé dans différentes fenêtres.
  • Nf :  quand le propriétaire interdit de fumer dans les logements.

Capture d’écran 2019-01-05 à 10.53.59.png

Localisation
Quand on lit une annonce, le logement sera toujours idéalement situé ? Mais idéalement situé pour qui ? Cela va dépendre de tes besoins, des commerces, moyens de transport…
De plus, la notion de distance est différente d’une personne à l’autre. Il m’est déjà arrivé de lire “proche station de métro” et celle-ci se trouvait à plus de 3km à pied. Personnellement je trouve cela trop loin. 
Pour résumer, lorsque tu chercheras ton logement, fais en fonction de ta situation personnelle et pense à regarder:
  • les transports, station de bus et métro
  • emplacement de parking si tu as une voiture
  • proximité avec des commerces d’alimentation
  • rue bruyante ou calme
Et ensuite en fonction de tes critères de sélection, tu pourras repérer quel arrondissement te correspond le mieux. Pour visualiser, rien de mieux que Googlemap!
Maintenant que j’ai parlé des recherches de façon générale, je vais te faire part de ma propre expérience et donc essayer de te conseiller au mieux.
Regarde bien les installations électriques, s’il n’y a pas de moississures (oui oui tu as bien lu), l’état des fenêtres, cela te donne une idée de la qualité de vie du logement. Tu peux ensuite regarder sur le site d’hydro Quebec (avec le code postal du logement et le numéro de l’appartement si c’est dans un immeuble), la consommation annuelle de l’appartement. Cela permet de te donner une petite idée, de l’isolation thermique du logement. Lorsque, j’ai visité mon premier logement, il faisait bien chaud, je le pensais vraiment bien isolé et je ne connaissais pas le site d’hydro Quebec. La locataire cherchait à quitter son logement absolument et m’a fait croire que ma facture ne serait que de 30$. La réalité a été tout autre car c’était plus de 300$ pour 2 mois en chauffant au minimum. Essaye de visiter l’appartement en milieu de journée ou début de soirée mais pas trop tard, car tu ne te rendras pas compte si l’appartement est lumineux ou pas, si l’immeuble est bruyant ou non.
Il ne faut pas t’attendre à trouver la perle rare dès la première visite. Pour ma part, que ce soit pour mon premier logement ou pour le deuxième, j’ai effectué à chaque fois une dizaine de visite d’appartement. Donc ne te décourage pas, et surtout ne soit pas non plus découragé lorsque tu fais des visites groupées. Cela arrive souvent que les propriétaires organisent des visites avec plusieurs personnes. Il faut avoir le meilleur dossier dans ces cas-là, et avoir également des papiers à fournir pour se donner le plus de chance, ce qui n’est pas évident lorsque l’on vient d’arriver au Canada.
Autre conseil, jouer franc jeu et dire que tu viens d’arriver, que tu n’as donc pas d’enquête de crédit, si tu as la possibilité d’avoir un garant propose cette option.
Le jour où tu as le moindre problème avec une location, tu peux aller consulter gratuitement la Régie du logement et tu peux également aller voir les  Comités de logement qui se répartissent en fonction des différents arrondissements de Montréal.
Where do you live ?
20180918_174413-02-01.jpeg

N’hésite pas à partager ton expérience en commentaires.

Bonne visite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *