Lait d’avoine sans trempage

Allo la sphère gourmande !

Je sais pas si vous êtes comme moi, mais le lait, j’en consommais beaucoup étant petite, avec des céréales, des biscuits, j’adorais ça ! Puis en faisant de plus en plus de cuisine, je me suis rendu compte que le lait c’était un ingrédient pas mal utilisé dans beaucoup de recette. Sauf que, de moins en moins fan du lait dit classique, j’ai commencé à me tourner vers le lait végétal. C’est-à-dire lait de soya, lait de noisette, lait d’avoine etc. J’ai donc essayé plusieurs recettes, certaine un peu trop sucré à mon goût. Certaines trop cher pour mon budget.

Puis un jour, ce jour, je me suis enfin décidé à faire mon propre lait végétal ! Et figure-toi que c’est hyper simple, bien plus simple que je ne le pensais d’ailleurs. Alors lis la suite et tu le verras par toi-même !

J’ai donc fais du lait d’avoine ! Pourquoi lui ? Simplement parce que l’on a toujours des flocons d’avoine à la maison pour faire notre granula et nos galettes végétariennes. Autant dire que les flocons d’avoines sont devenu indispensables dans notre placard.

L’avoine de plus est faible en gras et en sucre

ingrédients :

  • 100 grammes de flocons d’avoine
  • 1 litre d’eau froide
  • un blender

Tu peux voir ici en accéléré le procédé : http://cestentreparentheses.com/wp-content/uploads/2020/04/laidavoinemaison-2.mp4

Alors pour cela, il faut mettre les 100 grammes de flocons dans le blender et ajouter le litre d’eau, puis mixer l’ensemble.

Une fois mixé, il suffit de filtrer le mélanger à l’aide d’une passoire très fine (ou bien utiliser un sac à lait végétal) .

Le lait végétal se conserve quelques jours au frigo dans une bouteille verre ou pot masson.

Concernant le résidu, celui que tu récupères après avoir filtré le lait, c’est l’okara d’avoine. Ne le jette pas ! Tu vas pouvoir l’utiliser pour d’autres recettes, en version humide comme substitut d’oeuf ou en version séchée comme farine. Mais cet okara fera l’objet d’un prochain article avec des bonnes idées de recettes à faire avec..

Alors le lait d’avoine, en plus d’être easy, c’est aussi hyper économique ! J’achète mes flocons d’avoine en vrac, et il coûtent en moyenne entre 25 et 35 cents les 100 grammes. Et il me faut pile cette quantité pour faire 1 litre de lait d’avoine, je te laisse donc faire ce calcul qui n’en ait pas un, pour constater à combien me reviens mon litre de lait maison VS le lait végétal industriel !

A toi de jouer !

Asperges simplement

1er jour du mois d’avril, ce qui annonce la saison des asperges !

Alors hop ni une ni deux, j’achète une botte de petites vertes. Monsieur s’en est mis de côté pour les déguster en vinaigrette et le reste je les ai faites grillées au four avec différentes épices pour varier les goûts.

Ce qu’il te faut:

  • une botte d’asperge (évidemment)
  • de l’huile d’olive
  • des condiments/épices au choix

Commence par laver (c’est évident mais je le précise tout de même) et couper la queue des asperges. Dans plusieurs petites pots, mélange de l’huile d’olive avec les condiments. Moi j’ai fait :

  • Huille d’olive + ail en poudre
  • huile d’olive + curry
  • huile d’olive + chili + coriandre
  • huile d’olive + moutarde

Sans oublier le sel et le poivre pour chacun des mélanges.

Je badigeonne les asperges en entier à l’aide d’un pinceau de cuisine et je les dispose sur une plaque de cuisson.

Direction le four à 350 F° (soit 180 C°) pour 15 min (en fonction de la grosseur des asperges, il faudra les laisser plus ou moins longtemps).

Prêtes à être dégustées !

Date : 1er avril

Blondie Vegan

Vous avez dit Blondie? Oui, un subtile mélange entre la texture du brownie et le goût du cookie. Une recette simple et bonne, promis !

Pour les ingrédients :

  • 3/4 tasse de farine
  • 1 cuillère de poudre à pâte
  • 3/4 de tasse de beurre d’arachides
  • 1/2 tasse de sucre cassonade
  • 1/4 tasse de sirop d’érable
  • 1/4 tasse de lait végétale (ici noix de coco)
  • des pépites de chocolat dans la quantité que tu veux !

Commence par mélanger la farine avec la poudre à pâte, puis dans un autre bol mélange le sirop d’érable, le lait, le sucre et le beurre d’arachides. Une fois bien mélangé, ajoute la farine. Incorpore des pépites de chocolat mais pas tout.

Étale ensuite ta pâte à l’aide d’une spatule dans un moule carré puis verse le restant des pépites au chocolat sur le dessus.

Hop direction le four (thermostat 350F°) et laisse cuir pendant 20 min. La texture doit encore être moelleuse.

Ça sent si bon dans l’appartement …

Suggestion de présentation et dégustation.. avec un filet de beurre de peanut c’est encore mieux !

Belle semaine !

Granola

Bon, on va mettre les choses au clair si tu le veux bien. Depuis toute petite j’aime manger des céréales dans du lait. Oui et alors? Tu sais la petite pause après l’école, avant de te mettre à faire tes devoirs et bien moi je la passais en tête à tête avec mon bol de céréales et accessoirement un épisode de dessin animé. Don’t judge me. Bref, j’ai grandi depuis ? Si je t’assure ! Donc cette gourmandise m’a un peu passé mais depuis quelque temps, je redécouvre ce plaisir. Bien évidemment, maintenant ce sont avec des céréales moins industriels et donc beaucoup moins sucré ! Adieu chocapic, honey smacks, etc, place au granola maison de bibi !

Alors pour cela j’ai testé plusieurs recettes, en petites quantités, pour voir celle que j’aimerais le plus. Bien entendu, l’avantage de faire son propre granola c’est que tu peux l’agrémenter à ta guise. Mais je dirais que pour la base, j’ai ma préférence (pssssst flocons d’avoine + sirop d’érable)

Sur cette photo, il y a du sucre cassonade car lors d’une première recette j’en avais mis, mais c’était beaucoup trop sucré entre la cassonade et le sirop d’érable donc inutile de rajouter du sucre.

Ingrédients

  • Donc on commence déjà par les flocons d’avoines, 3 tasses
  • 1/3 de sirop d’érable (je crois que c’est ce détail que j’aime le plus) ou encore de miel (tout aussi bon)
  • 1/3 tasse d’huile de canola ou tournesol
  • 1/2 tasse d’amandes/ noisettes ou noix de Grenoble nature concassées
  • 1/2 tasse de noix de coco rapée
  • 1/2 tasse de graines de citrouilles
  • 1/2 tasse de graines de tournesol
  • 1/4 cuillère à thé de sel
  • Tu peux également ajouter une cuillère de cannelle ou de 4 épices

Alors comme je l’ai dit et le répète les ingrédients type noix de coco, graines de citrouilles, tournesol, amendes, c’est vraiment au choix, en fonction du goût que tu as envie d’avoir ! Parfois j’en enlève un ou deux, parfois je remplace par des brisures de chocolat noir ou des raisins secs..

  1. Allume le four au thermostat 160 °C soit 325 °F. 
  2. Dans un premier bol mélange le sirop d’érable et l’huile.
  3. Ensuite, dans un bol assez grand, mélange les ingrédients secs (donc les graines). Puis ajoute celui des ingrédients liquides sirop, l’huile et mélange l’ensemble 
  4. Etale le mélange sur une plaque de cuisson recouverte de papier de cuisson ou sur une plaque en silicone. Direction le four pour environ 30 minutes en remuant toutes les 5 minutes. Une fois que tu vois que les flocons d’avoine ont pris une belle couleur dorée, sors la plaque et laisse refroidir.
  5. Une fois refroidi, je le mets dans un pot masson en verre pour la conservation.

J’avais testé une recette à base de compote de pommes mais malheureusement, ce granola doit se manger hyper rapidement sinon il finit par moisir. Et ce n’est pas ce que l’on veut, sinon il faut faire une quantité plus petite pour être sûr qu’il ne se perde pas..

A déguster avec du lait végétal, un yaourt ou simplement à l’aide d’une cuillère (ce qu’il m’arrive de faire) .

Bonne granolade !

Date : 10 février 2020

Carrot Cake

3 FÉVRIER !

It’s the National Carrot Cake Day.

Ce gâteau est un peu incontournable dans les pays anglo-saxons, et même si le Québec est francophone est bien, c’est devenu un gâteau hyper populaire alors pas de raison que je ne m’y mette pas aussi !

C’est tellement bon. Puis ma belle-maman (autrement dit la maman de mon copain) nous en faisait régulièrement quand nous étions sur Paris. Et son petit plus, c’est qu’elle ne le fait jamais 2 fois pareil ! Bref… ça faisait un bon moment qu’on en avait pas mangé et puis un soir monsieur râle et me sors, on a toujours des carottes dans le frigidaire mais tu me fais jamais de carrot cake !

Râler pour que j’aille faire les courses ou une lessive, il aurait pu se plaindre longtemps mais là pour faire un gâteau, on s’entend que je ne me fais pas prier.

Ingrédients du gâteau

  • 130 gr de carottes (une grosse carotte)
  • 2 oeufs
  • 60 gr de sucre
  • 20 gr d’huile de coco
  • 50gr farine
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café de gingembre frais rapé
  • 1 filet de jus de citron (soit à peine)
  • 30 gr de noix de grenoble
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1/2 cuillère à café de 4 épices
  • 1/2 cuillère à café de levure

Alors il faut commencer par séparer les jaunes des blancs et raper la carotte!

Mélange les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajoute l’huile de coco, mélange de nouveau. Ajoute ensuite la farine/levure, le sel, les épices, le gingembre frais, le filet de jus de citron, les noix de Grenoble. Une fois le mélange uniforme, ajoute la carotte rapée et mélange encore.

Il faut donc ensuite monter les blancs en neige pour ensuite les incorporer délicatement à la préparation.

Tu peux ensuite déposer ta pâte dans un moule à cake (de préférence). Personnellement j’utilise toujours des moules en silicone donc il est rare d’avoir besoin de beurrer/huile le moule. En revanche pour un moule dur, il faudra en mettre.

Puis direction le four (préalablement chauffé à 180°) pendant 30 min parce qu’il n’y a pas une grosse quantité de pâte mais si tu doubles la quantité il faudra prévoir plus de temps environ 50min. Mais bien entendu en fonction des types de four, la durée de cuisson ne sera pas la même donc je conseille de vérifier avec ton petit couteau.

Petits conseils :

Alors si tu fais cette quantité tu auras un petit carrot cake, plutôt plat, donc si ce n’est pas ce que tu souhaite tu peux tout simplement doubler les quantités.

Si tu fais un carrot cake avec glaçage, je te conseille la quantité de sucre indiqué, en revanche si tu n’utilise pas du tout de glaçage, tu peux te permettre dans mettre 100 gr (200gr si tu doubles la recette ci dessus). Je dirais que la quantité de sucre est vraiment importante car avant de réussir celui ci j’en avais testé d’autres et c’était toujours beaucoup trop sucré pour nous !

Avec une petite cup of tea, it’s so deliciiiiiiious !

Enjoy it !

Date : 3 février 2020

Brunch #13 : Mirazu Restaurant

Allo ! Je te reviens aujourd’hui avec une nouvelle adresse de brunch. Cette fois, il va te faire un peu voyager parce que c’est un brunch turc. Je te présente le Mirazu, 5215 boulevard Saint-Laurent.

On peut voir les Pafiks en préparation. C’est une pâte roulée à la main garnie de différentes manières comme fêta et épinards, boeufs et persil, ou encore pomme de terre pilées. Ces pâtes garnies ou non, sont cuites sur une plaque en fonte puis tranchée. Un régal !

Cilbir : 3 oeufs pochés dans une sauce yaourt de brebis et beurre et les épices maison, pour 15$

Nemenem : Œufs brouillés dans une sauce tomate, poivrons & fines herbes, pour 12$

Les assiettes sont, comme tu peux le voir, assez colorées. Le café ou thé est offert à volonté avec l’assiette de brunch. On nous offre également une assiette de fruits, de pommes de terre comme accompagnement et du pafiks (pain turc).

Nous y sommes allées à 3 et l’avis est unanime. C’est une bonne petite place pour un brunch goûteux et pas trop cher.

Je te laisse la carte du brunch.

Belle journée !

Date : 6 octobre 2019

2 ans d’expatriation au Québec

J’ai récemment fait un petit post sur mon compte Instagram. Un post où je fais un rapide bilan de mon sentiment sur mon expatriation, aussi brute soit-elle que sincère.

Je vous le partage donc ici.

« A quelques jours de ces 2 années ici, je fais de nouveau le bilan…

Partir vivre à l’étranger, c’est la meilleure décision que j’ai prise dans ma vie et celle que je ne regrette en aucun cas mais c’est peut-être, celle-là aussi, qui a été la plus difficile à prendre et celle qui comporte le plus d’enjeux. En partant, je savais que ce n’était pas que pour 2 ans. Que ce soit pour rester vivre ici, au Canada, ou partir ailleurs. L’expatriation, c’est beaucoup de bonheur, d’opportunité mais c’est aussi beaucoup d’incertitude, de remise en question, de doute. C’est, de ne pas suivre un chemin tout tracé comportant achat, mariage, bébé. C’est se savoir entourée mais quelquefois se sentir bien seule. C’est d’être si loin que l’on ne peut aider quand il y a ce besoin. C’est d’être absent pour des événements qui ne se produisent qu’une fois, et d’avoir le coeur lourd de ne pas être là. C’est d’être obligée, parfois, de faire semblant auprès des proches, que tout va bien pour ne pas les inquiéter alors que tu te trouves à un point où tout ce que tu pensais maîtriser, est rendu comme incontrôlable.

C’est d’avoir parfois aussi les nerfs qui lâchent.

Oui.

Et je peux promettre que je ne regrette rien de tout cela.

Bref, don’t worry, I want and I am happy ».

C (…)

29 septembre 2019

Pâte maison pour tarte aux Prunes

Prise de température. 39°C et je parle pas de la température extérieure !

J’annonce, je suis malade, et au fond du lit ! Ce sera donc un article bien court et comme c’est dimanche, c’est recette. Il y a des petites prunes qui trainent sur le comptoir et il fallait bien se remonter le moral pour le goûter… dans un élan de motivation, je m’expulse hors du lit et me voilà avec de la farine partout parce que, qui dit malade, dit difficulté d’exécution.

Pour réaliser la pâte à tarte brisée, il ne faut que 4 ingrédients:

  • 2 tasses 1/4 de farine
  • 180 gr de beurre non salé coupé en petit morceau
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 d’eau froide

Personnellement, à défaut d’avoir un robot, j’ai une machine à pain que j’utilise pour mélanger les ingrédients. Donc je dépose la farine et le sel puis j’ajoute au fur et à mesure du mélange les morceaux de beurre et l’eau. Cela va former une pâte. Une fois la pâte formée, il est conseillé de ne pas laisser la pâte en boule mais de l’aplatir et la laisser au frigo 30min à 1H. Je ne l’ai pas laissé au frigo et je l’ai faite cuire directement sans aucun problème.

Pour aplatir votre pâte, je te conseille de mettre de la farine sur le plan de travail et d’utiliser du papier de cuisson ou réutilisable pour la face qui sera en contact avec le rouleau pour éviter qu’elle n’accroche dessus.

Je crois que le plus « compliqué » est fait !

Puisqu’il ne vous reste qu’à déposer les fruits lavés et coupés au préalable. J’ai ajouté dans le fond de la confiture de pomme et framboise sans sucre pour donner un petit plus à ma tarte. Une fois tous les fruits disposés, j’ajoute du sucre sur le dessus et hop hop hop direction le four à 180°C soit 360°F.

Plutôt fière du résultat vu mon état, en revanche j’en ai pas vraiment profité… j’aurais dû m’en douter.

Ce sera l’occasion d’en refaire une !

Bonne dégustation ET Bonne semaine !