Pâte maison pour tarte aux Prunes

Prise de température. 39°C et je parle pas de la température extérieure !

J’annonce, je suis malade, et au fond du lit ! Ce sera donc un article bien court et comme c’est dimanche, c’est recette. Il y a des petites prunes qui trainent sur le comptoir et il fallait bien se remonter le moral pour le goûter… dans un élan de motivation, je m’expulse hors du lit et me voilà avec de la farine partout parce que, qui dit malade, dit difficulté d’exécution.

Pour réaliser la pâte à tarte brisée, il ne faut que 4 ingrédients:

  • 2 tasses 1/4 de farine
  • 180 gr de beurre non salé coupé en petit morceau
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 d’eau froide

Personnellement, à défaut d’avoir un robot, j’ai une machine à pain que j’utilise pour mélanger les ingrédients. Donc je dépose la farine et le sel puis j’ajoute au fur et à mesure du mélange les morceaux de beurre et l’eau. Cela va former une pâte. Une fois la pâte formée, il est conseillé de ne pas laisser la pâte en boule mais de l’aplatir et la laisser au frigo 30min à 1H. Je ne l’ai pas laissé au frigo et je l’ai faite cuire directement sans aucun problème.

Pour aplatir votre pâte, je te conseille de mettre de la farine sur le plan de travail et d’utiliser du papier de cuisson ou réutilisable pour la face qui sera en contact avec le rouleau pour éviter qu’elle n’accroche dessus.

Je crois que le plus « compliqué » est fait !

Puisqu’il ne vous reste qu’à déposer les fruits lavés et coupés au préalable. J’ai ajouté dans le fond de la confiture de pomme et framboise sans sucre pour donner un petit plus à ma tarte. Une fois tous les fruits disposés, j’ajoute du sucre sur le dessus et hop hop hop direction le four à 180°C soit 360°F.

Plutôt fière du résultat vu mon état, en revanche j’en ai pas vraiment profité… j’aurais dû m’en douter.

Ce sera l’occasion d’en refaire une !

Bonne dégustation ET Bonne semaine !

Biscotte

Chouette une nouvelle recette !

Non non non, pas cette fois. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous présenter Biscotte et donc de vous parler des hérissons. Parce que oui Biscotte, c’est mon hérisson. Au Québec, c’est légal mais en France ça ne l’est pas par exemple et dans les autres pays européens je ne sais pas…

Tout d’abord, je tiens vraiment à préciser que je ne cherche pas à promouvoir l’adoption des hérissons. Alors oui, il est bien cute ce petit animal, tu peux facilement trouver sur le net des vidéos de mise en scène qui te donneront sans aucun doute envie d’en avoir un. Mais cela reste un animal, un être vivant. Ce n’est donc PAS un jouet. Adopter un hérisson implique beaucoup de choses, beaucoup d’attention et de soins, il faut en prendre conscience.

Son adoption n’est donc pas à prendre à la légère comme pour tous les animaux d’ailleurs.

Pour pouvoir rédiger mon article, je me suis remémorée toutes les recherches que j’ai faite, toutes les questions que je me suis posée, toutes celles que j’ai posé aux éleveurs. Je me suis énormément renseigné avant d’adopter.

Présentation

Le hérisson africain à ventre blanc n’est pas un porc-épic, donc il n’envoie pas ces piques. Le hérissons africains à ventre blanc vient d’Afrique occidentale et a été importé aux Etats-Unis avant d’arriver au Canada. C’est un petit animal discret avec une ouïe et un odorat très développé ce qui compense avec le fait qu’il est quasiment aveugle. Il a une espérance de vie entre 4 et 8 ans. Son corps est recouvert de piques excepté sur le ventre et sur un petit espace au milieu de la tête, c’est son sillon. Mais ne les perds pas sauf lors de sa mue qui a lieu jusqu’à ces 6 mois.

Son lieu de vie

Il faut placer son bac dans une pièce lumineuse pour qu’il puisse suivre le rythme jour/nuit et de caps rentrer en hibernation. Il faudra que son lieux de vie compote une gamelle d’eau, une de croquette, une couverture en polar pour se cacher et surtout une roue (de 12 pouces minimum) pour qu’il puisse faire de l’exercice avec en dessous de la roue un coin litière. Même si le hérisson dort beaucoup le jour et court dans sa roue la nuit, il lui faut un espace de minimum 100litres.

Il faut des parois lisses/pleines, pas de barreaux car le hérisson grimpe partout. Et il risque soit de se blesser en faisant une chute soit en se coinçant la patte. De même, il faut pas utiliser des tissus qui peuvent s’effilocher car cela peut s’enrouler autour d’un membre et bloquer la circulation sanguine et risquer l’amputation.

Son alimentation

C’est la partie la plus simple, les hérissons sont nourris avec des croquettes pour chat. Tu peux lui donner des vers (acheté en animalerie uniquement). Mais les croquettes doivent avoir des ingrédients de qualité, des protéines spécifiques (c’est-à-dire du poulet et non de la volaille), des grains sains et aucun sous-produit, sans charges (comme le maïs ou le soja). Tu peux également varier leur alimentation avec des fruits et légumes mais attention il ne sont pas tous adapter pour leur estomac.

Voici la liste :

Soins et santé

On peut leur donner des bains de patte au quotidien. En effet, quand il fait de la roue, le hérisson a tendance à se salir les pattes. Pour le reste du corps, le bain ne doit pas avoir lieu plus d’une fois par mois. Le hérisson est un petit animal sans odeur.

Il faut avoir peur d’utiliser un coupe-ongle car il faut régulièrement lui couper les griffes. Également, il te faut une pince à épiler, de la poudre de flocon d’avoine et de la vitamine E pour hydrater sa peau qui a tendance à sécher, enfin une balance pour pouvoir contrôler son poids.

Les hérissons peuvent être sujet à des maladies comme tous les animaux. Il peuvent avoir un cancer, être sujet à l’obésité, attraper des mites. La maladie la plus grave chez le hérisson, c’est le Wobbly. C’est une maladie neurologique qui est fatale. L’animal commence par avoir de la difficulté à se bouger et fini par se paralyser.

Son comportement

  • Actif : Petit mais de nature active et souvent curieuse, il a besoin de bouger, grimper, courir. C’est pourquoi une roue est indispensable. Mais vous ne pourrez jamais jouer avec lui comme vous pouvez le faire avec un chien ou un chat.
  • L’auto-onction : Le hérisson peut parfois produire une mousse blanche, il va se contorsionner et le déposer sur ces épines dans le bas de son dos. Il va faire cela quand il rencontre un objet ou un aliment pour la première fois. Il va lécher l’objet puis produira une mousse blanc. Elle part d’elle-même rapidement et n’est pas dangereuse pour nous.
  • Se mettre en boule : Si le hérisson a peur ou est fâché, il se mettra en boule pour se protéger.
  • Il n’y a pas de différence de caractère entre un mâle et une femelle

Ce qu’il faut savoir ABSOLUMENT

  • C’est un animal nocturne et indépendant, il vit donc la nuit et dors essentiellement le jour.
  • Il faut maintenir la pièce de vie, peu importe la saison (été comme hiver), à une température entre 22° et 27°C (idéalement, 23°/25°C) et l’exposer suffisamment à la lumière/ soleil. Sinon il risque de tomber en hibernation. Son corps devient froid, ces organes fonctionnent alors au ralenti et finissent par s’arrêter. L’hibernation pour les hérissons est dangereuse car elle peut entrainer la mort de l’animal.
  • trouver un vétérinaire spécialisé en animaux exotique et qui s’est déjà occupé des hérissons car encore une fois, ce sont des animaux particuliers

Un hérisson a besoin de temps, tu dois le lui accorder pour le socialiser. Il faut donc le manipuler, l’habituer à soi, même si au début il va se mettre fréquemment en boule donc cela va piquer et qu’il va aussi essayer de t’intimider. Il ne faut jamais désespérer mais il faut aussi savoir que certains hérissons ne seront jamais sociable et resteront grognon à vie. C’est plate mais on ne peut aller contre nature.

Les questions courantes

Est-ce que ça pique ? Quand il se met en boules, oui. Ces piques sont en batailles donc cela peut piquer. Mais quand l’animal n’a pas peur et qu’il est déboulé, il est tout à fait possible de le manipuler et le caresser.

Éleveur ou animalerie ? Je vous recommande de prendre un hérisson chez un éleveur et non dans une animalerie. Pourquoi ? Simplement parce que chez l’éleveur il aura été manipuler dès son plus jeune âge et puis il ne faut pas entretenir le commerce des animaux dans des boutiques. Les vendeurs n’ont pas le temps de s’occuper des animaux. Pour choisir un éleveur, il faut vérifier que celui-ci est soucieux du bien être de ces animaux. Il doit pouvoir vous prouver qu’il n’y a pas de gêne de consanguinité dans la reproduction et il doit pouvoir vous garantir contre la maladie du Woobly.

Est ce que ça sent ? Non. Il ne dégage pas d’odeur et est rendu propre si habitué à l’être dès son plus jeune âge.

Est-ce qu’ils font du bruit comme les cochons-dindes ? Pas vraiment, cela va être un son très discret. Mais ils peuvent gazouiller, éternuer. Sinon il font le plus souvent le Huffing Sound dans le but de faire peur parce que lui-même à peur.

Est-ce que ça mord ? Non, ce n’est pas dans sa nature ni son moyen de défense. Mais cela peut arriver et dans ce cas, cela peut faire très mal. Les cas qui peuvent l’amener à mordre sont, si vous lui faites mal ou si vos mains/peau a une odeur de nourriture. Donc il est important de bien se laver les mains avec un savon sans odeur avant de prendre le hérisson, de même qu’il est important de bien se laver les mains après.

Est-ce un animal adapté aux enfants ? Selon moi, non.

BISCOTTE

Je pense avoir fait une bonne petite présentation sur les hérissons africains (domestiques). Je ne suis pas éleveuse, vétérinaire ou une professionnelle. J’ai vraiment fait avec les informations reçus par des éleveurs. Mais si jamais vous avez des questions, je serais ravie de pouvoir vous apporter mon aide et répondre à vos interrogations.

Je prend du temps pour elle, pour nettoyer sa cage, lui nettoyer les pâtes quotidiennement, la manipuler. Mais ce n’est pas évident tout les jours, parfois elle peut être grognon et ne pas avoir envie d’être manipulée donc elle manifestera son mécontentement. J’aime énormément cette petite boule de pique. Mais encore une fois, l’adoption de cet animal n’est pas à prendre à la légère et doit être murement réfléchi !

Date : 2 juillet 2019

Elles ne comptent pas pour des POIRES

Une recette ? Vraiment ? Non deux mêmes ! Oui oui oui

Je vais vous la faire courte, histoire de ne pas faire durer le suspens plus longtemps mais… JE N’AIME PAS LES POIRES ! Oui ça arrive. Ce n’est pas que j’aime pas trop le goût, je dirais plus que c’est la texture qui me dérange. Alors vous allez vous dire, mais pourquoi elle nous fait une recette avec des poires si elle n’aime pas ça ? Bonne question !

Il s’avère que Monsieur, lui adore ça, c’est son fruit préféré, alors je vais pas le priver le pauvre petit. Donc, on achète des poires mais en acheter trop, résultat overdose et il faut bien les consommer les petites. Alors ni une ni deux, on est partie pour deux recettes. Puis finalement quand c’est cuisiné, j’aime plutôt, pas mal ça ! Hehe comme quoi, il n’y a que les bêtes qui ne changent pas d’avis.

Allez, je te les donne ces recettes ?

Le gâteau au yaourt et aux poires

Un classique de chez classique ! Mais comme je suis sympa je vous mets la recette quand même, histoire d’avoir une piqûre de rappel pour les étourdis. Alors il te faudra:

  • 2 poires (une évidence)
  • 1 pot de yaourt nature (autre évidence et tu utiliseras le pot comme doseur)
  • 3 pots de farine
  • 3 oeufs
  • 2 pots de sucre
  • 1/2 pot d’huile
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • Tu peux ajouter un sachet de sucre vanillé ou comme moi une cuillère à soupe d’extrait de vanille.

Il faut mélanger le yaourt nature, la farine avec la levure, le sucre. Ensuite, tu dois ajouter les 3 oeufs, mélanger de nouveau, pis l’huile et l’extrait de vanille. Mélanger la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse, sans grumeaux, sinon la passer au mixeur.

J’ai huilé mon moule avec de l’huile végétal type colza (c’est rare que je beurre car j’ai l’impression que cela colle plus). Verser la pâte dans le moule préalablement huilé (moule de cm) puis déposer les moitiés de poires que tu auras préalablement tranché dans la longueur et les enfoncer légèrement.

Il ne te reste plus qu’à enfourner le gâteau pendant une trentaine de minutes (toujours garder un oeil) à 180°C (350 F°).

La tarte aux poires

Oui encore un classique, dis donc elle innove pas beaucoup la petite dame…

Saut sur un point, j’ai fait ma pâte à tarte moi-même et sur ce coup-là, bibi elle est plutôt pas peu fière d’elle !

Alors pour la pâte à tarte, tu auras besoin de farine, de levure sèche et d’eau.

Et pour l’appareil, il te faudra :

  • 2 poires (élémentaire)
  • 2 oeufs
  • 1 tasse de sucre
  • 1/4 de tasse de beurre
  • 1/4 de tasse de farine
  • 1 c.à soupe d’extrait de vanille

Pour commencer, je te conseille de préchauffer le four à 180°C (350 F°).

Pour l’appareil, il faut mélanger le beurre, le sucre dans un bol, jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux. Ajoute les 2 oeufs, et mélange de nouveau jusqu’à obtenir une pâte légère. Il faut ensuite ajouter la farine et l’extrait de vanille.

En prime, j’ai même pu faire une mini compote de poires-cannelle. Si tu veux la faire rien de plus simple !

Coupes tes poires en petits morceaux, hop dans une casserole à feu doux, au court de la cuisson rajoute un fond d’eau pour éviter que ça n’accroche et pour ramollir le fruit. Tu ajoutes la pincée de cannelle ou de 5 épices au choix. Pour moi, il est inutile de sucrer mais tu peux en mettre si tu en as envie. Et voilà le tour est joué !

Bilan : Je suis plutôt fière de ma tarte car c’est une pâte maison et elle est pas trop moche esthétiquement. Contrairement au gâteau qui, visuellement ressemble à un très classique gâteau nature mais non pas moins beau. On t’a déjà dit que l’habit ne fait pas le moine, pour mon gâteau c’est pareil…

Bonne dégusta-poire !

Cake gourmand bananes et pépites de chocolat

Nouvelle recette pour des petits gourmands ! Ultra simple, rapide et efficace. En somme le top. Je suis devenue une véritable accro du cake banane/pépites chocolat, je vous jure. Limite j’achète des bananes et je les laisse exprès murir, trop murir même pour avoir l’excuse de ne plus pouvoir les manger comme ça et d’en faire un cake. Comme si il me fallait une excuse d’ailleurs pour en faire un… mais au cas où (j’ai déjà l’argument). Je vous autorise à l’utiliser si on râle parce que vous faites beaucoup trop de cake à la banane.

Alors, j’ai vraiment testé pas mal de recette, mais la plupart du temps je trouvais ça trop sucré ou bien trop sec, cela faisait vraiment plus comme le banana bread, donc ce que je ne voulais pas spécialement.

Et là j’ai fini par trouver MA recette, pas trop grasse d’ailleurs car avec seulement 2 cuillères à soupe. Je tenterais une prochaine fois de le faire sans huile. Toujours est-il que, celui en photo, c’est avec les ingrédients là dessous, oui oui oui !

Ingrédients:

  • 3 bananes (2 à écraser, 1 à couper sur la longueur)
  • 2 oeufs
  • 150gr de farine
  • 1 cuillère de poudre à pâte
  • 80 gr de sucre
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe d’huile de canola
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • des pépites de chocolats

Il faut commencer par mélanger les 2 oeufs avec le sucre jusqu’à blanchir. Ajoutez la farine et la levure, bien mélanger puis ajouter les 2 bananes écrasées au préalable puis les 2 cuillères d’huile. Enfin, il faut ajouter les pépites de chocolats et éventuellement de noix si cela vous donne envie.

Je verse la préparation dans un moule à cake dans lequel vous aurez placé avant une feuille de papier sulfurisé ou bien huilé. Je dépose enfin la 3e banane découpée sur la longueur, sur le dessus de la pâte et je met des copeaux de chocolats sur le dessus.

Direction le four ! à 360 durant 30 à 40 min.

Rien que d’écrire article, je salive déjà….

Bonne gourmandise !

Pancakes à la banane

Bon matin !

En ce dimanche matin, j’ai voulu préparer 3 recettes de pancakes à base de bananes pour le petit déjeuner. Pourquoi 3 ? Parce que j’avais envie de comparer les 3 goûts et les 3 textures. Je te propose donc 3 recettes ultra simples, rapides et HEALTHY !

La première conviendra à tous les types de régimes puisqu’elle ne contient que 3 ingrédients. En revanche, la seconde il y a de la farine et des oeufs.

20190113_102203-02

Pour la première recette aux 3 ingrédients !

Pour environ 6 pancakes, il te faudra :

  • 1 oeuf
  • 1 banane mûre
  • de l’huile de noix de coco pour la cuisson

Écraser la banane dans un bol avec une fourchette puis rajoute les oeufs. Mélanger la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien homogène.

Badigeonne-la poêle légèrement d’huile de coco avec un pinceau. Quand la poêle est chaude, dépose avec une louche ou grosse cuillère de la pâte sur un centimètre d’épaisseur. Il faut laisser cuire le pancake 1 minute environ de chaque côté. Pour les retourner, je te conseille de prendre une grande spatule car avec le peu d’ingrédient utilisé, la pâte est vraiment très fragile et le pancake se déchire vite…

Pour la seconde recette, il vous faut :

20190113_101917-02

  • 1 banane
  • 1 oeuf
  • 70/80 grammes de farine
  • une cuillère à soupe de levure chimique
  • 1 pincée de sel fin
  • l’huile de coco pour la cuisson

Pour cette seconde recette, fais comme pour la première, écrase la banane et ajoute l’oeuf. Mélange correctement. Puis ajoute la farine, la levure et le sel. Tu peux t’aider d’un mixer pour que le mélange soit plus homogène. Ensuite, l’étape de la cuisson est la même que dans la première recette, badigeonne la poêle avec de l’huile de coco et fais cuire les pancakes 1 minute environ de chaque coôté.

Pour voir quand le pancake commence à être cuit, il fait des bulles en surface.

20190113_101907-01

Pour la troisième et dernière version de pancakes, c’est une recette classique dans laquelle j’ai incorporé …. des rondelles de bananes ! Evidemment ! 

20190113_100242-01-01-01.jpeg

Pour cela, il te faut :

  • 250 g de farine
  • 30 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 65 g de beurre mais perso je remplace par de l’huile de coco car cela donne un petit goût en plus que j’adore ! Et j’utilise également l’huile de coco pour huiler la poêle.
  • 1 pincée de sel
  • 30 cl de lait que l’on peut remplacer par de l’eau (ou bien faire moitié moitié), personnellement c’est ce que j’ai fait pour ce matin. 
  • 2 bananes

Attaquons-nous à la préparation de cette troisième recette, pour cela il faut :

– Commence par mélanger les ingrédients secs ensemble (farine, levure, sucre) dans un bol.

– Ajoute les oeufs entiers (je les fouette avant de les ajouter) à la préparation.

– Mélange le tout jusqu’obtenir un mélange homogène, puis ajoute l’huile de coco et mélange encore et termine par incorporer le lait/l’eau.

Il est conseillé de laisser reposer la pâte 1h pour qu’elle gonfle un peu, comme pour les crêpes. J’avoue ne par le faire systématiquement et ce matin, nous avions faim donc la pâte n’a pas reposé du tout!

Dans votre mélange, ajoute des rondelles d’une banane (au fur et à mesure) ensuite tu vas jouer à la pêche à la banane et dépose ces rondelles recouvertes de pâte, dans la poêle que tu auras huilée au préalable. Lorsque la pâte fait des petites bulles à la surface, tu pourras faire cuire l’autre surface. Je te conseille également de ne pas mettre le feu trop fort et de placer un couvercle sur la poêle pour que la chaleur fasse cuire les côtés de la rondelle.

Lorsque tu as tout utilisé, il ne te reste plus qu’à dresser l’assiette. Pour cela, j’avais envie de chocolat. Alors j’ai fait fondre du chocolat noir au bain-marie mais il a eu le temps d’épaissir en refroidissant donc il paraît très épais sur la photo mais personnellement ça ne m’a pas dérangé car je suis une véritable mordue de chocolat et surtout du chocolat noir bien corsé, tu vois celui à 80 % !

Pour la seconde version, j’ai versé du miel et déposé des petits morceaux de noix, un mélange parfait !

Et pour la première version, nous avons utilisé notre sirop d’érable.

Alors je te confirme, pour deux personnes, c’était un petit déjeuner bien copieux !

VER-DICT !

  • la 1ere version je ne suis pas tellement fan de la texture, car il ne gonfle pas et il reste très humide. Mais le goût est bon. Par contre je ne les trouve pas du tout esthétiques, c’est pour cela qu’on ne les voit presque pas en photo car cela ne rendait pas du tout honneur à la recette
  • pour la 2e version, j’ai bien aimé le goût et la texture même si je les ai trouvés un peu épais, je tenterai avec un peu moins de farine pour la prochaine fois
  • pour la 3e version, je pense que c’est ma préférée…

Sur ces « bananesques recettes », je te souhaite une bonne dégustation et un très bon dimanche !

Nous nous allons déguster tout cela ça au lit 🙂

20190113_102552-02.jpeg

C (…)